PhysiO Logo
Ziegen

La mue – une performance pour le cheval

Article technique de Andreas Schori, PM chevaux

Chaque année, au printemps et en automne, les chevaux mettent leur nouvelle robe. En automne, ils ne perdent que quelques poils mais développent un abondant sous-poil (la bourre). Au printemps, ils remplacent quasiment tout leur pelage, à l‘exception de la crinière, de la queue et des vibrisses.

La mue est une performance
La mue est déclenchée par le changement de la durée du jour et non pas par la température extérieure. Elle représente une immense performance pour le métabolisme du cheval. Les chevaux en mue qui manquent d‘entrain, paraissent fatigués ou perdent du poids, peuvent souffrir de certaines carences. Ils devraient être régulièrement et soigneusement pansés. Ce massage améliore la circulation sanguine et favorise une meilleure nutrition de la peau.

Le système immunitaire est un facteur de risque
Pour former un nouveau pelage, l‘organisme du cheval a besoin de beaucoup d‘énergie, d‘acides aminés, de minéraux, de vitamines (p. ex. A, E, H/biotine) et d‘oligoéléments (notamment du zinc, du cuivre et du sélénium). Si ces éléments viennent à manquer, la mue se poursuit mais le système immunitaire du cheval s‘affaiblit.

Mesures touchant la technique alimentaire
Les bases d‘une mue optimale sont déjà jetées au cours des mois précédents, via des apports suffisants de minéraux,  d‘oligoéléments et de vitamines.

En savoir plus sur les mesures et leur dosage >

Produits melior pour la mue:

Conseillers

Sélectionnez une région:

PhysiO® Mineralfutter - zum Fressen gern