PhysiO Logo
Legende   PhysiO® Mineralfutter - zum Fressen gern

Sélénium pour la vache tarie et son veau

Article technique de Olivier Belot, Chef de ventes vaches laitières chez melior

L’élevage des veaux a une influence décisive sur le niveau de production de la vache adulte. Celui qui élève ses veaux investit aussi dans le futur. Un élevage professionnel débute déjà avant la naissance.

L’élevage, dans la production laitière, est d’une importance centrale. Avant que la génisse qui vient de naître donne du lait, on devra maîtriser sa période d’élevage, durant au minimum 2 ans. Cela devrait se passer, si possible, sans maladie ni perte de croissance.

Alimenter correctement les vaches taries

Déjà avant la naissance du veau, il faut préparer le terrain pour un élevage sans perte. Les vaches taries correctement alimentées ont des veaux sains et vifs. Lors du tarissement, il faut éviter tout engraissement. La vache doit pouvoir se reposer et reconstituer ses réserves minérales, sans engraisser. Les vaches trop maigres ne pourront reprendre du poids que d’une manière limitée. La note d’état optimale au tarissement est de 3.5.
Un aliment minéral spécifique "tarissement" ne contient que très peu de calcium, afin d’éviter les fièvres de lait, mais du phosphore et du magnésium pour préparer le vêlage. Il est surtout important que ce minéral contienne du sélénium, de la vitamine A, du B-Carotène et de la vitamine E, ainsi que du cobalt, du zinc et du cuivre. La B-Carotène est la pro vitamine A sous sa forme naturelle. Elle est partiellement détruite au séchage et au stockage des fourrages. C’est pourquoi il est important d’en apporter durant le tarissement.
L’approvisionnement en sélénium profite également au futur veau. Son démarrage en élevage sera facilité, grâce essentiellement à la construction de son propre système immunitaire.

Le médicament le plus avantageux

Lorsque la phase de vêlage débute, la vache doit avoir de la place, du calme et de l’hygiène. Un box de vêlage sec, propre et spacieux est aussi important pour la vache que pour son veau. On ne peut garantir un niveau de risques minimum pour les infections que dans un environnement propre. Après le vêlage, il faut d’une part que la vache démarre de manière optimale en lactation et, d’autre part, tout mettre en place pour que le veau puisse développer son système immunitaire jusqu’alors inexistant. C’est la raison pour laquelle le veau doit aussi rapidement que possible boire un colostrum de bonne qualité. On devrait se donner le but de lui faire consommer 3 litres dans les 3 premières heures de vie.

Conseillers

Sélectionnez une région:

PhysiO® Bloc VACANCES

Aliment minéral déstine aux vaches taries, aux genisses gestantes et aux vaches allaitantes en complément de la ration de base
plus...
PhysiO® Mineralfutter - zum Fressen gern