melior AG

La culture du maïs est en constante évolution

Les exigences envers le maïs en tant que plante fourragère d’une importance exceptionnelle incluent la sécurité des rendements, la qualité, la stabilité et la précocité. Le spectre s’est élargi au fil des ans. 

L’idée d’améliorer la qualité en modifiant la technique de récolte est apparue à la fin des années 90. A cette époque, le maïs coupé haut avait le vent en poupe; il a été remplacé ou complété un peu plus tard par la variante maïs power. En raison de la constante augmentation de la proportion d’épis dans la culture du maïs, cette technique de récolte est aujourd’hui en partie à nouveau remplacée. Concernant le moment de la récolte, de nombreuses erreurs ont été commises par le passé concernant les récoltes tardives qui ont conduit à un ensilage de maïs sec et une mauvaise digestibilité, voire un effondrement des performances d’engraissement et des productions laitières. Pendant longtemps, on n’a prêté aucune attention aux modifications subies par les ensilages. Grâce aux essais effectués sur le maïs, aujourd’hui nous connaissons celles-ci et nous pouvons formuler correctement nos recommandations relatives à l’affouragement complémentaire. 

Passer du rendement pur à la qualité

L’énorme augmentation du rendement du maïs, d’en Ø 2 dt TS/an est directement visible lorsque l’on examine d’anciens essais variétaux. Avec l’introduction de la matière organique digestible (MOD), la qualité a désormais un visage. Ce paramètre a déjà été remis en cause à juste titre, et on a constaté que cette valeur était disproportionnée et surestimée lorsque la proportion d’épis est élevée. On ne prêtait pas suffisamment d’attention à la plante résiduelle qui a toujours été négligée ces dernières années. Elle est pourtant d’une importance capitale pour le fonctionnement optimal du ruminant. Melior prévient cette mauvaise interprétation en déterminant clairement non seulement la teneur MOD mais aussi la qualité entre les épis et la plante résiduelle. Les fibres sont mises en lumière par rapport à tous les glucides et cela donne un aperçu optimal de la qualité de la plante résiduelle. 

Essais melior sur le maïs depuis plus de 30 ans
Rapport maïs de melior: tradition ou innovation? Pour répondre de façon concise à cette question, disons «les deux à la fois». Voilà plus de 30 ans, Meliofeed SA (alors encore Haefliger SA) a commencé à fournir des données issues d’essais en bandes1) à des fournisseurs de semences. On savait déjà à l’époque que ces chiffres étaient et resteraient la base d’une production de lait et de viande couronnée de succès. Ce constat n’a pas changé à ce jour. Mais les principaux axes du rapport concernant le maïs se sont toujours déplacés et se sont adaptés aux circonstances actuelles.

Quelles seront les tendances à venir?

Une vision d’ensemble n’est possible que si l’on peut toujours tirer des conclusions de la culture à l’affouragement en passant par la récolte et le stockage. Nous y voyons un avantage décisif, car nous tenons compte de tous les paramètres. 

Il y aura toujours des modes éphémères et des tendances mais… seuls ceux qui savent ce qui s’est passé autrefois peuvent prendre les bonnes mesures pour l’avenir. La tradition n’est donc pas une image poussiéreuse, elle est la base de l’innovation pour les défis de demain.

Conseillers

Sélectionnez une région:

Infos supplémentaires

2080 Lait en poudre pour agneaux

Lait spécial pour l’élevage et l’engraissement des agneaux.

plus...