melior AG
ARVE_Euter © Braunvieh Schweiz

Veiller à une bonne santé du foie des vaches laitières

Article technique de Chantal Grünenfelder, Service technique Suisse Romande

Lorsque l’on vise la rentabilité et la longévité des vaches laitières, le foie est un organe central auquel il faut accorder une place de choix.

Le foie synthétise la vitamine A, stocke les vitamines C, D, K et le fer. C'est un filtre qui nettoie le sang et le détoxifie. Il joue un rôle central dans le métabolisme des animaux et dans la régulation de la glycémie. Lorsque cet organe ne fonctionne pas correctement, la production de glucose, donc de lactose diminue et la production laitière se trouve impactée.

Il assure la détoxification, dégrade les acides gras, transforme les toxines en éléments nutritifs recyclés ou les expulse sous forme de déchets par les fèces et l’urine. Par exemple, le foie convertit l’ammoniac et l’azote excédentaire en urée. Un taux d’urée trop élevé sur une longue période empêche les mécanismes de détoxification. Les déchets s’accumulent et augmente le risque de toxicité.

Le foie est donc en première ligne pour réguler les agressions et déséquilibres qui peuvent survenir. Il participe ainsi au contrôle de la compétence immunitaire, de l’inflammation et du stress.

Les processus hormonaux ont aussi lieu dans le foie.

En bref, un dysfonctionnement du foie engendre des troubles de reproduction, des baisses de performances (productivité et accroissement), une sensibilité accrue aux maladies et parfois un mauvais poil. Par conséquent, la longévité des vaches est diminuée. 

Conséquence d’une surcharge du foie – mobilisation accrue de graisse corporelle

Au court de la phase de démarrage, les forts besoins énergétiques vont favoriser la mobilisation du gras corporel et par conséquent influencer la santé du foie. Le foie peut normalement utiliser et transformer une partie de ces acides gras. Dès qu’il y en a trop, les acides gras sont accumulés sous forme de triglycérides dans le foie et sont ensuite transformés en corps cétoniques, par oxydation.

Avec les charges métaboliques que subit le foie (excès d’urée, corps cétoniques, graisses, toxines,...), il est primordial de le détoxifier (drainage hépatique). Un foie non fonctionnel a des conséquences économiques importantes.

Le moment idéal pour une cure de nettoyage du foie est la période du tarissement. Il est essentiel que les futures parturientes puissent démarrer la lactation avec un organe en bonne santé. Il est également possible d’appliquer la cure après la phase de démarrage, soit après 120 jours de lactation.

Parasitisme 

Il arrive que les foies soient confisqués aux abattoirs. Si les causes sont parasitaires, notamment par la présence de petites et grandes douves du foie, alors il faudra mettre en place une stratégie, spécifique à chaque exploitation, pour contrôler le parasitisme.

Conclusion 

Si vous visez une bonne longévité de vos vaches, il est désormais important d’intégrer la santé du foie dans votre conduite de troupeau. C’est seulement ainsi que vos vaches seront réellement efficaces et rentables.

Infos supplémentaires