melior AG
Pferd auf der Weide

Une alimentation favorable aux sabots

Article technique de Andreas Schori, PM chevaux melior

Tout le poids du cheval repose sur la pointe de ses "pieds". Et chacun d’eux ne possède qu’un seul orteil. Vu sous cet angle, on se rend clairement compte de l’importance primordiale d’une structure saine et forte des sabots pour le cheval.

Le plus grand organe du corps est la peau, avec toutes ses «annexes» telles que glandes, poils, ongles, et sabots, dans le cas du cheval. La santé des sabots (et du poil) reflète souvent l’état général du cheval. Celle-ci dépend des soins donnés, des conditions de détention, du mouvement, du patrimoine génétique et pour une bonne part aussi, de l’alimentation du cheval.

Les chevaux ne sont pas tous semblables

On observe souvent des différences de qualité des sabots entre les animaux d’une même écurie qui ont pourtant la même alimentation, travaillent de la même manière et bénéficient des mêmes soins aux sabots. Si  la plupart d’entre eux ont des sabots sains, quelquesuns peuvent avoir des sabots relativement mal en point, signe possible d’un déficit d’apport en vitamines et en oligo-éléments correspondants. Cela peut avoir différentes causes:

  • les animaux peu exigeants en matière de nourriture reçoivent très peu d’aliment composé et donc trop peu de principes actifs
  • certains chevaux ne sont pas capables d’absorber suffisamment de substances actives (stress, troubles digestifs, maladie, âge, prédisposition héréditaire)
  • la présence en excès d’un autre élément perturbe l’absorption des substances actives indispensables (antagonisme)

Modifier le régime alimentaire de l’ensemble des chevaux serait dans de tels cas une erreur. Il convient au contraire de réfléchir à ce qui peut être fait pour obtenir chez ces chevaux une amélioration durable de la qualité des sabots.

La biotine et le zinc, à eux seuls, ne suffisent pas

L’apport de biotine seule, ou éventuellement combiné avec du zinc, est souvent vanté comme le remède miracle permettant d’améliorer la qualité des sabots. Mais la nature est souvent plus complexe pour qu’à eux seuls, deux éléments puissent opérer un changement radical. La biotine, aussi appelée vitamine B7 ou H agit mieux, même en faibles quantités, si elle est accompagnée dans la complémentation par les autres vitamines du complexe B. Rappelons que presque toutes les vitamines utilisées dans l’alimentation exercent directement ou indirectement une influence sur la qualité de la corne des sabots. Le zinc active la guérison des blessures, l’état de la peau et naturellement la croissance des sabots. De nombreuses études indiquent par ailleurs que le zinc apporté sous forme organique (chélate de glycine de zinc) est bien mieux valorisé par l’organisme qu’il ne l’est dans sa forme inorganique d’oxyde. En plus du zinc, l’intégrité des sabots est aussi tributaire du cuivre, du manganèse, du fer et du cobalt pour produire la kératine, qui renforce les couches extérieures du sabot et de la peau.

Apporter des vitamines et des oligoéléments

Proposer le sel, ainsi que les vitamines et oligoéléments nécessaires, à l’aide d’une pierre à lécher unique est déconseillé. En effet, les besoins en sel dépendent presque totalement du degré de transpiration et varient ainsi fortement en fonction de la température. Ce qui n’est pas le cas des oligoéléments dont les besoins sont déterminés surtout par le métabolisme.
Les aliments complémentaires pour chevaux sont, selon les produits, également enrichis en vitamines et oligoéléments qui favorisent la qualité du sabot. Par contre, la quantité d’aliments apportée devrait dépendre de la condition physique de l’animal et de sa performance au travail.
Un excédent d’énergie, dû à l’apport de trop d’aliments complémentaires (y compris les récompenses) sera contreproductif pour la qualité du sabot. Seuls les chevaux qui reçoivent peu ou pas d’aliments complémentaires ou qui absorbent mal les nutriments actifs devraient recevoir un aliment minéral adapté contenant des vitamines et des oligoéléments pour la qualité des sabots.
Lors du choix des aliments complémentaires et de leurs additifs, en particulier les oligoéléments, il faut prendre en compte non seulement la quantité, mais aussi la qualité. Les oligoéléments sous forme organique (voir l’étiquette de l’aliment complémentaire) sont beaucoup mieux assimilés par le métabolisme que ceux sous forme inorganiques. De plus, leurs apports évitent des interactions potentiellement dommageables entre éléments minéraux.

melior 2747 EQUI’TONIC
améliore durablement la qualité de la corne des sabots lorsqu’il est administré pendant plusieurs mois. 2747 EQUI’TONIC contient les vitamines et les
oligo-éléments (sous forme organique!) indispensables à l’intégrité des sabots.