melior AG
Pferd mit Fohlen Pferd mit Fohlen Pferd mit Fohlen Pferd auf der Weide

Le sel manque régulièrement

Article technique de Raoul Buchwalder, service technique chevaux

Les macro-éléments et les oligo-éléments ont d’importants rôles dans le corps pour l’ossification, les muscles, l’absorption d’eau et les fonctions enzymatiques et hormonales.

Le calcium est principalement utilisé pour les os. Le phosphore est également un composant important des os, mais il joue un rôle essentiel dans le métabolisme des protéines, lipides et glucides. Le magnésium est nécessaire pour la contraction et la relaxation musculaire, il est régulateur du système nerveux et de nombreuses enzymes et a un effet calmant. Le chlorure de sodium (sel) régule l’équilibre de l’eau dans le corps de l’animal. Il est nécessaire pour les impulsions nerveuses et musculaires, l’échange cellulaire et la formation d’acide gastrique. Les oligo-éléments sont impliqués dans presque la totalité des fonctions du corps de manière directe ou indirecte.

Complément minéral sous forme organique

L’organe avec la plus grande surface est la peau du cheval avec les glandes cutanées et les sabots. La santé du pelage et des sabots donne une bonne indication sur l’état général du cheval. Celui-ci est influencé par le soin, les conditions de détention, l’hérédité et l’approvisionnement en oligo-éléments et vitamines. Le zinc, par exemple, favorise la cicatrisation des plaies. Mis à part le zinc, le sabot a besoin, en combinaison avec la vitamine H (biotine), de cuivre, de manganèse, de fer et de cobalt.

L’organe avec la plus grande surface est la peau du cheval avec les glandes cutanées et les sabots. La santé du pelage et des sabots donne une bonne indication sur l’état général du cheval. Celui-ci est influencé par le soin, les conditions de détention, l’hérédité et l’approvisionnement en oligo-éléments et vitamines. Le zinc, par exemple, favorise la cicatrisation des plaies. Mis à part le zinc, le sabot a besoin, en combinaison avec la vitamine H (biotine), de cuivre, de manganèse, de fer et de cobalt.

Teneurs dans les fourrages

Il n’est pas rare que le foin destiné aux chevaux provienne de prairies extensives. Sur des sols pauvres grandissent des plantes pauvres en minéraux. Si du foin ou du haylage sont produits sur des surfaces intensives, les mélanges sont coupés tardivement, afin d’avoir un maximum de fibres. Ceci permet de produire de grande quantité de fourrage, mais la teneur en substances minérales par kilo est alors plutôt faible.

Sueur très salée

Aucun être vivant, mis à part l’homme, ne produit en un laps de temps aussi court autant de sueur qu’un cheval. Sa sueur est encore plus salée que celle de l’homme. Environ 85% des substances excrétées (électrolytes) sont du sel (NaCl). Dans des conditions normales, le cheval est capable d’absorber du sel provenant d’une pierre à sel selon son instinct. Les pierres à sel qui contiennent en plus du calcium et du phosphore ne sont pas recommandées. En cas de besoin accru de sel, le cheval absorbe une trop grande quantité de calcium et de phosphore. La pierre à sel adaptée est celle qui correspond le plus aux teneurs de la sueur du cheval.

Attention aux excès

Si du calcium est affouragé en trop grande quantité, cela va avoir une conséquence sur l’absorption d’autres éléments tels que le zinc  antagoniste) et peut engendrer une carence. Les causes possibles sont à chercher dans les compléments alimentaires à base de chaux fourragère ou des aliments minéraux spéciaux qui contiennent le double de calcium par rapport au phosphore et magnésium.

Minéralisation des seniors

Les aliments composés du commerce sont minéralisés afin que, lors d’un apport maximal, il n’y ait pas d’excès. En conséquence, pour des rations contenant peu d’aliments composés, la minéralisation n’est pas assurée.

Enfin, lors de situations stressantes telles que la mue, la convalescence et chez les chevaux âgés, un apport supplémentaire en minéraux a du sens, afin de répondre aux besoins de son âge et de sa corpulence.