melior AG
Maishäcksler

Bonne récolte, bons résultats ?

Outre le choix de la bonne variété, le bon moment de semis, les bons entretiens et fumure, le moment de la récolte joue un rôle crucial pour une qualité du maïs optimale dans le silo. Il est essentiel que l’épi et le reste de la plante mûrissent uniformément.

La teneur en MS de la plante entière doit se situer entre 33 et 37 % pour une coupe normale. Une teneur en MS moyenne optimale n’est toutefois pas garante d’un ensilage réussi. Si le grain est beaucoup trop sec (> 65 % MS) et le reste de la plante est trop humide (< 18 % MS), des effluents d’ensilage peuvent malgré tout s’écouler du silo. Dans un tel cas, la digestibilité du reste de la plante est prétéritée ; la ration ne sera pas optimale pour les ruminants et provoquera des problèmes supplémentaires. Demandez à votre fournisseur de semences de vous expliquer les caractéristiques de maturation des variétés choisies. Pour les informations pratiques au champ, utilisez le tableau melior «Déterminer et fixer le moment de la récolte du maïs d’ensilage», qui peut être obtenu auprès du service-conseil de melior.

La coupe haute à la rescousse

Une coupe plus haute (> 35 cm) permet de laisser au champ la partie inférieure de la tige, humide et indigeste. La teneur en MS de l’ensilage est modifiée d’1 % par 10 cm de hauteur de coupe. La digestibilité du reste de la plante s’en trouve améliorée. De nombreuses exploitations renoncent à cette technique de récolte en raison des chaumes qui restent trop longtemps abandonnés au champ. Innovation technique de Kemper, le Stalkbuster pourrait venir à la rescousse des agriculteurs. Cette machine conçue pour venir à bout de la pyrale du maïs réduit en miettes les chaumes lors de la fauche et laisse un champ propre derrière elle.

Qualité d’ensilage optimale

Les nouvelles variétés de maïs obtiennent chaque année d’excellents résultats en ce qui concerne la hausse des rendements et des teneurs. La sélection met l’accent sur l’épi, qui, en sa qualité de principale source d’énergie a le plus progressé. Ceci est incontesté pour le maïs grain. Dans les rations majoritairement à base de maïs (maïs d’ensilage), la teneur n’est toutefois pas optimale pour les ruminants. En tant que rédacteur du rapport sur le maïs, il est de notre devoir d’attirer l’attention sur ce problème. C’est pourquoi nous tenons depuis plusieurs années une liste relative à l’énergie qui contient d’autres sources d’énergie que les épis. Prenez le temps d’examiner dans le détail les différentes variétés, notamment par rapport à la digestibilité du reste de la plante.

Infos supplémentaires