melior AG
Legende

Aucune chance pour les germes

Article technique de Benoît Sahli et Damien Seydoux, Meliofeed SA

Avec la promotion de la biosécurité, il faut empêcher autant que possible l'introduction d'agents pathogènes dans la porcherie.  C’est seulement ainsi qu’on peut réduire la propagation des germes et donc la pression des agents pathogènes dans l'exploitation. Outre le chef d'exploitation, les acteurs en amont et en aval doivent également s'impliquer.

Dans le contexte de la propagation de la peste porcine africaine en Europe, l'ensemble de la filière porcine doit s'engager à mettre en œuvre de manière cohérente les mesures de biosécurité. Même si un chef d'exploitation est bien organisé et travaille avec un soin routinier, de petites mesures peuvent avoir un grand impact.

Chacun revêt les habits de l’exploitation

Lors de l'achat de remontes dans une porcherie d’élevage et des porcelets dans une porcherie d'engraissement, il faut surveiller le statut sanitaire de l'élevage d'origine. La participation à un programme santé Plus deviendra obligatoire dans AQ Viande Suisse à partir du 1er avril 2021 en plus du programme de base AQ. Cela permettra un suivi supplémentaire des données relatives à la santé et aux performances des animaux dans le propre cheptel. Le principe du double contrôle sera appliqué par le biais de la consultation du SSP et des vétérinaires de troupeaux. Un contrat de gestion de troupeau avec le vétérinaire a un sens. Les personnes externes, y compris le vétérinaire, doivent être équipées de vêtements propres à l'exploitation. La qualité des aliments pour animaux, en particulier les sous-produits et la paille, doit être prise en compte lors du transport des marchandises. La qualité de l’eau potable doit être impeccable. Les entreprises produisant des aliments composés pour animaux sont régulièrement contrôlées et inspectées par des organismes agréés. Les matières premières sont soumises à un contrôle continu.

Contrôle rigoureux des rongeurs

La lutte contre les mouches est réalisée lorsqu’elles apparaissent et sont visibles. Dans le cas des souris et des rats, le contrôle est souvent oublié pendant les phases où peu de problèmes surviennent. En particulier en ce qui concerne la prévention de la PPA, les rongeurs doivent faire l'objet de la plus grande attention et d'un contrôle rigoureux. Les concepts de contrôle professionnel, par exemple de SUISAG, ont certes un coût, mais sont efficaces et sûrs. Le contrôle des entrées sensibles des bâtiments et la mise en place de pièges à rongeurs appropriés peuvent être synonyme de survie pour votre exploitation.

Conseils pour une mise en œuvre simple de la biosécurité
  • Tenir un journal des visiteurs de manière stricte
  • N'utilisez que les survêtements propres à l'exploitation ou des survêtements jetables
  • Mettre à disposition des bottes propres à l’exploitation ou fournir des surbottes, également pour le vétérinaire
  • Mettre en place un sas d'hygiène et l'utiliser de manière cohérente
  • Prévoir un concept efficace de nettoyage et de désinfection
  • Se vacciner contre la grippe

Le virus hautement contagieux PPA est arrivé en Allemagne ces derniers mois et, combiné aux effets négatifs du Corona, il a entraîné d'énormes bouleversements sur le marché du porc. La Suisse pourrait également être touchée et il est clair pour tout le monde qu'une épidémie de PPA conduirait les exploitations touchées à la ruine.

Il est donc important de poursuivre la mise en œuvre rigoureuse des mesures d'hygiène. Les déchets alimentaires jetés sans précaution le long des routes et à proximité des porcheries, le contact avec des sangliers la nuit ou la contamination par le trafic de personnes provenant de zones à risque (par exemple, des services de livraison) sont des facteurs de risque élevé. Il peut être judicieux d'envisager l'installation de clôtures autour de la porcherie. Bien sûr, il y a des défis à relever en termes d'automatisation de l'accès, mais aussi en termes de coûts.

Evaluer les risques avec un outil en ligne

Un simple outil mis à disposition en ligne par suisag sur www.suisag.ch permet de vérifier la biosécurité dans l'exploitation, d’évaluer les risques et offre un catalogue de mesures d’amélioration.

Infos supplémentaires

Budget BLOC

Aliment minérale destiné aux bovins, ovins, caprins et chevaux en complément de la ration de base
plus...