melior AG

Stratégie alimentaire pour chevaux de sports et de
loisirs – Concentration ou quantité?

Article technique de Andreas Schori, PM chevaux melior

A partir de certaines performances physiques, les besoins énergétiques du cheval ne peuvent plus être couverts par le fourrage grossier. Si l’on donne un aliment peu concentré, donc en plus grandes quantités, le caractère de toute la
ration change.

Le cheval a un petit estomac (seulement 7% du volume gastro-intestinal total). Il doit donc ingérer des quantités restreintes, réparties en plusieurs repas, au cours de la journée. Si on lui donne moins d’aliment, il peut ingérer davantage de fourrage grossier.

Contrairement à l’être humain, le cheval ne produit de la salive que lorsqu’il mâche. C’est dire l’importance de la mastication. Plus de salive signifie une meilleure digestion et moins de risques de troubles digestifs. Les rations comprenant des aliments très concentrés et une part élevée de fourrage de base sont donc plus sûres et plus saines pour l’appareil digestif sensible du cheval. Les aliments Combi, qui contiennent de l’avoine floconnée, sont aussi mieux mastiqués et insalivés. La forme longue et pointue des glumes d’avoine stimule le cheval à mastiquer davantage.

Rations types pour un cheval adulte de 550 – 600 kg >